bien-êtreOrdonnances de saison

L’ordonnance de printemps

Conseil de bien-être pour bien aborder la jolie saison du renouveau

Pour lire l’article en pdf, cliquez ici: ordonnance-de-printemps

Un printemps pour renaître

Saison du réveil de la nature en Occident, le printemps est aussi, pour la médecine traditionnelle chinoise (MTC), la saison du yang, du mouvement, de l’extériorisation. Après l’hiver, saison du yin, de l’endormissement et de l’introspection, le temps de la renaissance est venu, qu’elle soit physique, intellectuelle et émotionnelle. « Le printemps, c’est la naissance, le renouveau, selon Bertrand Bimont*, ostéopathe et praticien en MTC. On réapprend le vivant après l’immobilisme hivernal. »

Ce que la médecine chinoise en dit…

En MTC, cette saison est associée au couple d’organes Foie/vésicule biliaire. Le foie est considéré comme un organe très puissant, responsable du drainage et capable de diffuser toute l’énergie (Qi) à l’ensemble du corps. Il joue aussi un rôle décisif dans le stockage du sang et sa circulation et sur le fonctionnement des muscles, des tendons, de la vue, des ongles et, avec la vésicule, il est nécessaire à une bonne digestion.

Si cet organe est engorgé et son énergie bloquée, ses fonctions se détraquent, entraînant inflammations tendineuses, maux de tête, problèmes de circulation ou émotions explosives… Car le foie joue sur nos émotions, positives ou négatives, qui s’expriment plus librement à cette saison. Petits conseils pour un printemps en toute sérénité.

La tête

Lordonnance du printemps

L’époque est au passage à l’action. C’est le moment où la volonté des individus s’exprime: « on prend conscience de ce renouveau: la quintessence énergétique est à son maximum, les émotions sont exacerbées, ce qui n’a pas été réglé auparavant peut ressortir, précise Bertrand Bimont. De beaux projets peuvent se concrétiser mais les émotions moins positives peuvent aussi ressurgir, comme la colère, l’irritabilité ou le non-deuil. » Il s’agit donc d’en profiter pour régler les questions en suspens.

 

 

Le ventre

ordonnance du printemps

Le printemps est le moment idéal pour faire une «détox» du foie. Agissant comme un filtre, celui-ci a pu s’encrasser suite à une alimentation hivernale riche et une activité physique restreinte. Un régime détoxifiant va aider à évacuer les toxines et les déchets. Ce drainage naturel peut se faire simplement, en buvant un jus de citron pressé dans une eau chaude le matin,  en faisant une cure de radis noir ou en aidant la digestion avec des infusions de menthe poivrée. En parallèle, on adopte une alimentation à base de légumes, viandes maigres, fruits, poissons, épices et aromates.

Alléger sa digestion

Des techniques manuelles aident aussi à s’alléger, comme les massages spécifiques du ventre. « En médecine ayurvédique, le ventre a toujours été un pilier de l’équilibre et de la prévention de la santé, explique Nathalie Poiroux, fondatrice des spas Cinq Mondes. Avec notre médecin indien, j’ai élaboré le soin Udarabhyanga**, qui relance les fonctions d’élimination en agissant sur les marmas (points d’acupression) des méridiens du Gros Intestin et de la vessie. » Ce soin profond réactive la respiration et se poursuit par un massage profond du ventre, améliorant digestion, élimination et péristaltisme. « Pour compléter, il est bon de boire le matin un jus de citron-curcuma-gingembre, de prendre des huiles essentielles d’ail ou des infusions de romarin», poursuit-elle.

Les jambes

ordonnance de printemps

C’est le moment de ressortir les baskets, remisées au placard pendant l’hiver. Une reprise de l’activité physique aidera à relancer le métabolisme, si toutefois elle se fait en douceur: « Il faut reprendre progressivement, sinon on risque de grosses courbatures ou des blessures au genou, au dos ou la cheville, prévient la coach Lucile Woodward***. Rien ne sert de forcer : après l’arrêt hivernal, il faut cinq semaines pour retrouver son niveau d’avant. » Le mieux est de varier les activités, parmi le cardio, le renforcement musculaire et le stretching. Et de ne pas rechausser ses vieilles paires de running : « Si on court souvent, l’amorti de la chaussure s’use très vite, poursuit la coach. C’est très mauvais de reprendre la course avec des kilos en plus et des chaussures usées. Même chose pour la musculation, mieux vaut recommencer avec des exercices sans poids ajoutés, pour retrouver avant tout de bonnes positions et de bonnes sensations. »

Bouger au maximum

Le sport distille aussi des bienfaits internes. Des postures de yoga ou de pilates vont mobiliser et stimuler les organes : « Pour aider le foie,  une posture de compression du foie (cf image) va l’aider à transformer les graisses et sucre en énergie disponible et la posture de yoga dite du chameau étire le dos et masse l’estomac pour l’épauler dans cette période de détox. »

*Le blog de Bertrand Bimont : www.tendancesante.net

**massage Udarabhyanga, Cinq Mondes, 50mn. A partir de 90€ en région, 100e à Paris. www.cinqmondes.com

***www.lucilewoodward.com  

Charlotte Langrand

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer