Non classéRestaurants

Goguette, le bistrot-caviste décontracté

Ce bistrot du 11e allie avec décontraction une belle carte de saison et de vins nature

Bistrot, tapas et vins nature. €. Paris 11e

 

La formule peut paraître déjà vue et revue. Paris 11e + vins « nature » + tapas le soir + formule légère au déjeuner. Mais ne fuyez surtout pas devant vos à-priori : Goguette porte bien son nom. Un bistrot décontracté et réjouissant, où l’on a oublié de se prendre au sérieux mais pas de soigner le verre et l’assiette.

Ici, en lieu et place de l’ancien bar Pas de Loup, et à quelques encablures du Clown Bar et de Biondi, les trois comparses Guillaume Dupré (le proprio), Paul Lacroix (le « Padawan ») et Gianmarco Gorni (le chef) se font plaisir, sans prise de tête et c’est communicatif. On vous propose une table « avec vue sur mer » (comprendre devant la vitre, avec vue sur la place du cirque d’hiver, juste à côté) et vous découvrez la jolie carte resserrée du déjeuner, sur lequel on lit en gros caractères : « on a faim ! » Ca tombe bien, nous aussi.

 

 

Le menu donne le choix entre deux plats, deux entrées ou deux desserts. Les deux entrées trahissent le goût du chef, d’origine italienne, pour la fermentation et une pointe d’amertume (et l’on s’en réjouit !) : terrine du chef (faite maison) et pickles ; Œuf, pickles, asperges, hollandaise citron sumac coco. Ce dernier est aussi beau dans l’assiette que bon au palais, avec sa petite pointe piquante bien balancée par la robustesse des asperges blanches bien rôties, délicates dans leurs colliers d’herbes et de fleurs.

Côté plats, on décline le maigre, broccolini, bok choy pois et petit pois pour mordre dans la saucisse de veau, cime di rapa (un brocoli-rave) et moutarde. C’est bien frais, le légume justement blanchi et assaisonné, la viande solide et juteuse. A ce moment-là, on n’avait plus vraiment faim mais cette ambiance de week-end et sans prise de tête, en pleine semaine, vous incite à vous lâcher : tartelette poire, livêche, mousse sarriette ou tomme à l’ail des ours ? Le fromage fut un bon choix : bien tendre et régressif, relevé d’un filet généreux d’huile d’olive bien verte (de chez Profil Grec, évidemment !)

 

Goguette, le bistrot-caviste décontracté
La première salle du restaurant

 

On reviendra le soir, pour s’enfoncer un peu plus largement dans les autres salles et cette déco mi-vintage mi branchée (murs bruts de briques ou pierres, tables de bistrot en bois, miroirs et appliques en laiton…), petites alcôves en enfilades, et goûter à une autre ambiance culinaire : carte de tapas et une sélection des meilleures signatures de vins natures en France. On peut même emporter sa bouteille, les tenants du lieu ayant aussi des talents de cavistes ! A moins qu’on ne revienne pour goûter aux deux « incontournables de la maison », hors formules, qui font de l’œil aux amateurs de truffes : brouillade d’œufs (18€) ou Croque jambon (20€) !

Charlotte Langrand

 

Goguette

108 rue Amelot Paris 11e

Formule déjeuner : 18€ entrée-plat et 23€ entrée-plat-dessert.

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer