bien-êtreOrdonnances de saison

L’ordonnance de l’hiver

Saison froide marquée par les Fêtes de fin d’année, l’hiver est pourtant une saison importante pour préserver sa vitalité, renforcer son corps tout en évitant les virus saisonniers. Conseils de bien-être pour traverser la saison au mieux de sa forme

La tête

L’énergie, qui a amorcé un mouvement de retour vers l’intérieur avec l’automne, arrive à l’apogée de ce cycle. Saison «lente», l’hiver voit la nature ralentir et s‘immobiliser, en attendant de renaître au printemps. «Idéalement, nous devrions faire pareil que la nature, adopter une «slow life» avec moins de nourriture et de travail, pour recharger nos batteries et conserver notre énergie, précise Bertrand Bimont, praticien en médecine traditionnelle chinoise (MTC). Mais la vie actuelle ne nous en donne pas l’occasion, nous devons accepter que nous sommes vivants, pensants et actifs.»

Soigner les méridiens du Rein et de la Vessie

En MTC, l’hiver est associé au couple de méridiens Rein/Vessie, réservoir de notre Energie vitale et innée, le Jing, qu’il faut veiller à préserver. Un seul mantra importe donc en cette saison: se réchauffer, en protégeant du froid les extrémités (mains, pieds, tête) et surtout les lombes, siège de l’énergie du Rein. «Il faut protéger le méridien de la saison en cours, sinon le corps puise dans notre énergie vitale, qui n’est pas renouvelable, et entame notre longévité», poursuit le praticien. En MTC, le couple Rein-Vessie régit les os et les moelles, une activité cérébrale trop importante pourrait affaiblir le potentiel énergétique des Reins et entraîner des dérèglements de la sphère uro-génitale (cystites…) «Le Rein est aussi associé aux peurs, angoisses et phobies. Il faut donc le protéger pour que ces sentiments ne ressortent pas», poursuit-il. Boire chaud, bien se couvrir, réchauffer ses lombes le matin et le soir avec de l’eau chaude sous la douche et éviter la suractivité cérébrale seront les réflexes-alliés de l’hiver.

Le ventre

Avec une météo qui incite à manger davantage et les Fêtes de Noël qui promettent quelques excès, la tentation est grande de consommer plus de produits gras et sucrés. Pourquoi ne pas y céder un peu? “La frustration est pire que le petit plaisir que l’on s’accorde, tempère Bertrand Bimont. Nous avons de belles traditions hivernales… Recevons donc nos proches autour de belles tables, avec plaisir et sans culpabilité.” En MTC, le méridien du Rein est stimulé par la saveur salée, on privilégie donc les aliments qui le sont naturellement, sans ajout de sel: canard, porc, sarrasin, sésame, seigle, lentilles, haricots secs pois chiches.

Des plaisirs en quantité raisonnable

Erwan Menthéour, spécialiste en nutrition et en préparation physique, sait comment allier plaisir et santé: “on commence le repas par des racines, des radis, des carottes. Nous bénéficions ainsi de bonnes bactéries, de levures et de champignons qui rénovent notre écosystème intestinal, nous empêchent de prendre trop de poids et nous apportent une satiété suffisante pour manger ensuite des plats de plaisir en quantité raisonnable.”En fin de matinée et au goûter, on opte pour des en-cas savoureux avec des fruits de saison, un thé, quelques carrés de chocolat et de noisettes. “Il est indispensable d’écouter son corps et d’assumer ses envies, pour ne pas être obsédé par la faim. Le matin, on consomme des oléagineux, de l’avocat et des oeufs: des acides gras essentiels aux propriétés anti-inflammatoires et une protéine animale qui augmente le taux d’adrénaline, pour rester vigilant toute la matinée.” Au déjeuner, on privilégie de bons féculents avec une légumineuse et une salade et on garde les protéines animales pour le soir.

Les jambes

Les gelées hivernales sont souvent un bon prétexte pour ranger les baskets au placard. On peut pourtant rester actif en hiver, en pratiquant une activité sportive modérée et en recevant des soins corporels régénérants. “A une époque où la lumière est moins présente, où nous sommes souvent enfermés, avec de la chaleur artificielle et devant des écrans, il faut se discipliner, se lever plus tôt pour prendre l’air, poursuit Erwann Menthéour. Pour bien fonctionner, le corps a besoin d’être confronté à la saison et à ses températures.” Le coach conseille de pratiquer trois fois par semaine une activité physique matinale, en extérieur, de 40 minutes. “Après un échauffement de 10mn en trottinant, on enchaîne sur 20mn non-stop de renforcement en haute intensité, enfin on rentre à la maison tranquillement, en foulée rasante et économique, pour brûler les graisses libérées pendant l’entraînement intensif.” A la clef: une meilleure posture, moins de graisse viscérale et une meilleure humeur.

Essayer le massage Tuina

Après les Fêtes, rien de tel qu’un bon massage revigorant, comme le Tuina. Effectué à l’huile, il dénoue les tensions musculaires tout en stimulant les méridiens, pour lever les blocages énergétiques. A l’huile chaude, il relaxe le corps en profondeur; spécial «détox», il réactive la digestion et le système lymphatique et fait dégonfler le ventre. “Il faut se faire masser, même quand on est un peu malade, précise Anthony Besquent, fondateur de la Maison du Tuina. Un corps malade est tendu, le sang circule moins bien, entraînant inflammations et douleurs. Le Tuina détend le corps et permet de se rétablir plus vite.” (1h, 70€). Moins thérapeutique mais tout aussi réconfortant, les massages adoucissent l’hiver, comme le soin “doudoune” d’inspiration thaïlandaise de chez Ban Sabaï, à l’huile de verveine, de thé vert et d’amande douce: un cocktail d’actifs pour affronter les basses températures et libérer les tensions (1h, 110€) ou le “massage d’hiver” de l’hôtel Peninsula à Paris, à l’huile de cannelle et aux pierres chaudes, profond et relaxant, clôturé par un thé chaï latte apaisant. (60mn, 200€)

Charlotte Langrand

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer