bien-êtremédecines complémentairestendance zen

Du yoga pour les yeux

Des exercices doux et efficaces pour muscler, défatiguer et éclaircir la vue malmenée par les écrans

Pour lire l’article dans sa version pdf, cliquez ici: yoga-des-yeux

On croit tout connaître du yoga. Sa salutation au soleil, ses équilibres et ses innombrables «écoles» : nidra, hatha, bikram… Il existe pourtant une forme moins connue, qui s’adresse à nos yeux. Cette discipline ancienne, modernisée par les praticiens actuels, vise à stimuler les yeux efficacement pour défatiguer le regard, améliorer la vision et même, selon eux, prévenir et remédier à certains problèmes de vue.

Une gymnastique douce pour les muscles oculaires

Qu’on se rassure, il n’est pas ici question d’adapter la posture du « chien tête en bas » à nos globes oculaires. Le yoga des yeux allie des exercices de « gymnastique » douce qui sollicitent les six muscles situés autour de nos yeux à des techniques de relaxation. « L’idée est de retrouver une utilisation naturelle des yeux, comme les anciens le faisaient, eux qui vivaient davantage en extérieur que nous, explique Xanath Lichy, auteur du livre Yoga des Yeux (Hachette, 8,50€). Nous sommes souvent enfermés dans des bureaux, derrière des écrans, à solliciter surtout une vision rapprochée. »Cette vision «de près» trop fréquente, favorise ce qui est considéré comme le principal ennemi de la vue: la fixité du regard. Le yoga des yeux va ainsi remobiliser les muscles oculaires pour les stimuler en douceur et ainsi soulager leur fatigue.

Mesurer l’impact du stress sur la vision

Aujourd’hui, ce yoga est la synthèse de deux courants ayant étudié l’« art de voir » : le yoga classique, d’origine ayurvédique, qui a toujours inclus des exercices visuels, même si leur pratique s’est perdue avec le temps ; et la méthode du Docteur W.H. Bates, ophtalmologiste américain du début du 20e siècle, qui a mis au point une technique d’apprentissage pour prendre soin de sa vue, à partir de l’observation de ses patients, pour mesurer l’impact du stress sur les yeux et sur les problèmes de vision courants.

“Dans la vie quotidienne, l’idée est de redonner de la vie et du mouvement, de balayer le paysage quand on marche, pour fixer des points au loin”

Redonner du mouvement comme pour une rééducation

« Dans la vie quotidienne, l’idée est de redonner de la vie et du mouvement, de balayer le paysage quand on marche, pour fixer des points au loin, puis de plus en plus près, poursuit la praticienne. Puis, pendant les séances d’exercices de yoga des yeux, on stimule, on tonifie et on assouplie les muscles, ce qui a une influence sur la vue, comme on le ferait pour la rééducation d’un membre.» A ne pas confondre avec l’orthoptie, cette spécialité paramédicale plus musclée qui vise à réparer des troubles de la vision comme le strabisme ou la convergence.

Des exercices pour des résultats sur le long terme

Les séances comportent une relaxation globale du corps (visage, nuque, épaules…). Avant de passer aux exercices visuels, on effectue donc les trois piliers de la méthode Bates : le « palming » pour relaxer les yeux fatigués (poser ses paumes de main en coque sur les yeux, pour les plonger dans le noir et faciliter le repos du système nerveux), puis les «balancements» pour remédier à la fixité du regard (debout, balancer lentement d’une jambe à l’autre pour détendre les yeux, le mental et le corps) et enfin l’«ensoleillement » (faire face au soleil les yeux fermés, bouger la tête de droite à gauche, pour stimuler la synthèse des vitamines, notamment D). On insiste aussi sur l’importance du cillement, ce mouvement naturel des paupières qui humidifie les yeux en stimulant les glandes lacrymales, dont la fréquence se raréfie devant un écran. Suivent enfin les exercices de mouvements des yeux, en douceur.

« Pour avoir des résultats sur le long terme, il faut un investissement quotidien, de 5 à 30 minutes, précise Eva Lothar, enseignante de la méthode Bates. Il faut faire cela pour soi. Mes stages sont suivis par des personnes qui désirent prendre davantage en charge leur santé. » Les yeux seraient très réceptifs à ce yoga: Xanath Lichy affirme qu’une pratique régulière fait reculer des problèmes comme les yeux secs, l’astigmatie, la myopie ou la presbytie… Certains patients se passeraient même de lunettes, au bout de quelques semaines.

Charlotte Langrand

Site de Xanath Lichy : www.voirclair.org. Méthode Bates:  www.artdevoir.asso.fr

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer