CHRONIQUES EUROPE 1DERNIERS ARTICLES

La Table des Bons Vivants: cuisine normande, Flaubert et Gaétan Roussel

Fromages, crème, beurre: les produits normands à l'honneur pour un émission en direct du Pays d'Auge

Retrouvez l’émission en cliquant sur le lien suivant:

 

La Table des Bons vivants

 

La cuisine normande est à l’honneur, avec une émission en direct de la ferme de la Mondière dans le Pays d’Auge, dans le cadre de la semaine de l’Agriculture Française.


Invité du jour:

Les Toqués du Terroir, nouveau magasin d’alimentation générale à Trouville-sur-Mer, qui ne propose que des produits des producteurs et des fermes locales.

Chronique du jour: portrait d’Alexandre Bourdas, chef à Honfleur

Jusqu’en 2020, Alexandre Bourdas avait un restaurant d’inspiration marine et doublement étoilé à Honfleur : le Saquana. En un an à peine, il a tout changé dans sa cuisine : entre deux confinements, c’est devenu un restaurant accessible à tous et ouvert en permanence tout au long de la journée : déjà, il a créé une boulangerie ; dès le matin, il propose un petit-déjeuner, puis un déjeuner de retour de marché à 16€ ; il fait salon de thé-pâtisserie l’après-midi et bar-à-tapas-et-à-vins, le soir !

Des sushis pendant la crise

Une sacré reconversion! Surtout qu’Alexandre Bourdas a réussi ce pari en pleine crise sanitaire et en dix mois à peine… C’est impressionnant ! Pendant le premier confinement, il a commencé à proposer des sushis à emporter, un peu par hasard et aussi parce qu’il a travaillé au Japon : ça a cartonné ! Ca a surtout réactivé un projet qu’il avait en tête depuis longtemps, qu’il avait prévu plutôt pour 2025. Ce chef, qui a débuté auprès de Michel Bras, a toujours su qu’il quitterait un jour la «haute gastronomie», qu’il a toujours trouvé « rigide » dans ses protocoles. Il avait déjà envie d’un lieu plus simple et populaire : il aime dire qu’on peut passer de la Haute Couture au « Prêt-à-porter » avec autant de qualité et de plaisir.

La carte de son nouveau restaurant n’est pas encore arrêtée mais le chef dit qu’il a déjà des envies de sardines grillées ou de pâtes et qu’il gardera la cuisine du « gastro » mais sans l’apparat autour : c’est-à-dire qu’il y aura ses plats « signature » étoilés à 12€ au lieu d’être dans un menu gastronomique à 180€. Et en attendant, la boulangerie est ouverte.

Profiter de la vie, même sans étoiles

Il faut du cran pour changer de catégorie comme cela, après avoir été dans les hautes sphères du Michelin… Mais il faut dire qu’Alexandre Bourdas, c’est une sacrée personnalité : il a été aiguillé dans la course aux étoiles sans vraiment l’avoir voulu. Il dit même qu’il faut savoir laisser la place aux jeunes, ne pas tout baser sur une réussite étoilée et surtout, profiter de la vie.

Dès la réouverture dans le courant du mois de juin, on pourra donc le voir cuisinier mais aussi servir lui-même au déjeuner, s’attabler pour raconter sa cuisine aux clients, jouer aux cartes avec son père, boire un verre avec les copains ou partir à la pêche ! Bref, un vrai bistrot de quartier et de liens. Et une reconversion plus que réussie.

SaQuaNa – 22 place Hamelin – 14600 Honfleur

La Table des Bons Vivants: cuisine normande, Flaubert et Gaétan Roussel

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page