CHRONIQUES EUROPE 1DERNIERS ARTICLES

Terrasses: où manger pour la réouverture?

Ces emblèmes de l'art de vivre à la Française vous attendent pour déguster leurs plats typiques. Petit éloge des terrasses et sélection d'adresses où s'attabler mercredi

Dans l’émission Culture-médias de Philippe Vandel sur Europe1, je vous parlais de la réouverture des terrasses, mercredi prochain… Avec quelques suggestions de plats typiques des bistrots et cafés qui seront ouverts et, pour patienter ce week-end, la recette de l’oeuf mayonnaise, par le Champion du Monde de la discipline, le Bouillon Pigalle.


La chronique en live en suivant ce lien ou à lire ici:

Le compte à rebours de la réouverture des terrasses est lancé… J-4 avant de retrouver les terrasses, le 19 mai ! Fermez les yeux pour voir… Imaginez, vous y êtes : votre chaise en rotin, vos lunettes de soleil, votre journal et votre bavette saignante sur la table. Le bruit des verres et des conversations. Et puis à côté, un voisin qui appelle le serveur un peu comme Belmondo dans le film « A Double Tour » de Claude Chabrol (1959), à la terrasse des « 2G » (Deux Garçons) à Aix en Provence:

Les terrasses, symboles de “l’art de vivre à la Française”

Avant même ce qu’il y a dans l’assiette, ce sont des moments de vie très ancrés dans notre quotidien qui nous ont manqués… La terrasse, c’est aussi du lien et du partage. D’ailleurs après le premier confinement, près de 80% des Français ont dit que c’était le café qui leur avait le plus manqué. C’est pareil pour les terrasses : elles existent depuis le XVIIe siècle, elles ont pris leur essor pendant le Second Empire (quand Haussmann élargit les rues à Paris) : c’est là que l’idée du « café à la Française » est née. Récemment, elles sont aussi devenues, malgré elles, le symbole de notre liberté, après les attentats.

Et donc, le café et la terrasse, ce sont les emblèmes de l’« art de vivre à la française » : les chaises en rotin, le serveur en habit, le café noisette au comptoir… Et c’est aussi l’art de ne rien faire, de converser, d’écouter les discussions des voisins, d’observer, de lire, de boire l’apéro, de se donner rendez-vous… Il y a même une Association qui milite pour l’inscription de nos bistrots au patrimoine mondial de l’Unesco, figurez-vous ! En tout cas, ils sont déjà bien ancrés dans notre patrimoine cinématographique… Comme ici:

Ah, Jean-Pierre Daroussin dans « Mes Meilleurs Copains » de Jean-Marie Poiré, c’est quelque chose! Alors comme lui, mercredi, pas de quoi s’énerver, on est content d’être là, même s’il y aura sûrement un peu d’excitation chez les clients…

Quel menu pour quelles terrasses mercredi?

La semaine prochaine, ce sera à vous de commander en terrasse. Tout est possible, selon l’endroit où l’on se trouve… Mais il y a quand-même quelques incontournables du genre. En régions, je vous propose un tartare de maigre ou de bœuf au couteau au bistrot marin de Christopher Coutanceau à La Rochelle. Des quenelles maison ou une blanquette de veau au Bouchon-Comptoir Brunet à Lyon.

A Paris, pourquoi pas un œuf-mayo au bistrot Le P’tit canon (Paris 17e) ? Un boudin noir avec une moutarde au miel au Café des Ministères (7e). Pourquoi pas aussi la terrasse de la Lorraine pour votre premier fish’n chips ou quelques huitres ? Ou carrément une côte de veau grillée, à la brasserie Bellanger, qui se transforme en guiguette tout l’été… (10e)

Terrasses: où manger pour la réouverture?
La Yole de Chris à La Rochelle

La recette de l’oeuf mayonnaise Champion du Monde, du Bouillon Pigalle

Et comme cela va être difficile d’attendre… Pour patienter ce week-end, je vous donne la recette de l’œuf mayonnaise, pas n’importe laquelle, celle du Champion du Monde de l’œuf mayo 2019 : le Bouillon Pigalle ! (ouverture le 9 juin): 

Faites cuire les œufs pendant 7 minutes. Pour la mayo : émulsionnez un jaune d’œuf avec 1cc de moutarde et 25cl d’huile de pépins de raisin ou de tournesol, versée lentement en filet. Faites tiédir 1 cuillère à soupe de vinaigre, avec une pincée de sel et de poivre. Versez le tout sur la mayonnaise en continuant à fouetter. Coupez les œufs en deux, nappez généreusement de mayonnaise. Ajoutez dessus de la ciboulette ciselée ou, plus chic, des copeaux de poutargue… Et le tour est joué.

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page