CHRONIQUES EUROPE 1DERNIERS ARTICLES

Le sandwiche aux boulettes de Friends

Malgré son arrêt il y a 17 ans, la série Friends cartonne sur Netflix. L'occasion de cuisiner le plat préféré de Joey : le sandwiche boulettes

Dans l’émission Culture-médias de Philippe Vandel sur Europe1, je vous parlais de la série Friends, de cafés entre copains et du sandwiche boulettes de Joey…

Retrouvez la vidéo de la chronique en cliquant sur ce lien et en intégralité ci-dessous:

Je dois être sérieusement être en manque de cafés entre amis et de restos, parce que, lorsque je suis retombée sur un épisode de la série Friends, dont les dix saisons cartonnent sur Netflix, même auprès des jeunes, malgré son arrêt il y a 17 ans, cela m’a vraiment fait quelque chose… C’était bon de retrouver le monde d’avant, où presque rien n’est grave: l’univers de Rachel, Monica, Ross, Chandler, Phoebe et Joey, cette bande d’adulescents, colocataires, qui échangent leurs appartements et leurs histoires de vie, au café d’en bas… Vous imaginez l’émotion: un-café-ouvert-avec-des-amis-dedans ! Cela nous rappelle des souvenirs lointains… En plus, l’histoire d’amour la plus constante et la plus passionnelle de la série, ce n’est pas celle de Roos et Rachel, c’est celle de Joey avec… la bouffe.

“Joey doesn’t share food!”

Joey n’a aucune limite en la matière. Il porte à la nourriture un amour obsessionnel… Au point de ne pas pouvoir choisir entre ses deux passions : le sexe et la nourriture ! Il engloutit des montagnes de plats, même s’il sont tombés par terre et il ne partage jamais sa nourriture… Voyez plutôt:

Passion “sandwiche aux boulettes”

Le sandwiche aux boulettes de Friends
les boulettes du restaurant Les Apothicaires à Lyon

Mais sa passion absolue, celle dont je voulais vous parler, ce sont les sandwiches aux boulettes, sauce marinara (tomates, ail, basilic), qu’il mange même sous la douche… Joey, en fait, était un peu visionnaire ! Son sandwiche aux boulettes colle totalement à la situation dans laquelle nous sommes : les restos sont fermés et le sandwiche est devenu notre « nouveau déjeuner » à emporter.

La cuisine de rue s’est étoffée de nouveaux spécimens, dont la boulette, qui réchauffe et réconforte : on a presque tous une mère ou une grand-mère chérie qui nous en cuisinait, enfant, pour nous faire plaisir. On les a redécouvertes récemment, avec le retour en force de la cuisine levantine (ou méditerranéenne): israélienne, turque, grecque… La boulette n’est donc plus cette recette de jours maigres, que l’on cuisine avec les bas morceaux qui traînent dans le frigo le dimanche soir. Maintenant, on la voit plutôt comme une recette durable : elle est de saison, bon marché, anti-gaspi, facile à faire et même végétarienne si l’on veut.

Cuisiner les boulettes chez soi

Pour la préparer chez soi, il faut tout de même suivre quelques principes : on choisit de beaux produits de base (des farces de viande de chez le boucher, des beaux restes de plats maison mijotés) ; on soigne la liaison des ingrédients, pour que ce soit moelleux à l’intérieur et croustillant à l’extérieur (avec du pain trempé dans du lait, de la chapelure, des œufs…) et surtout, on ne néglige pas l’assaisonnement, sinon, c’est la boulette dans la boulette : on use et on abuse des épices (paprika, cumin, muscade) et des herbes (bouquets de persil, coriandre) puis on fait mijoter, rôtir ou griller et on les accompagne de sauce : blanche, à la tomate ou au pesto…

C’est le moment de goûter et de… voyager ! Car les boulettes sont universelles et nous font faire le tour du monde : on fait des falafels ou des keftas comme au Moyen-Orient, des arancinis italiens (ces boulettes de riz panées et fourrées à la mozza, sauce tomate) ou des “scotch eggs” comme en Angleterre… Et, si on ne veut pas les manger à l’assiette, on fait comme Joey, on les glisse dans un sandwiche : baguette, façon Banh Mi vietnamien ; pita, comme un kebab ou dans un bun, en simili-burger…

Des boulettes à emporter et des livres de recettes

Le sandwiche aux boulettes de FriendsSi je vous ai donné faim, allez faire un tour du côté de chez Miznon ou chez Mokoloco à Paris, qui en préparent régulièrement et à Lyon, au food truck « Rocket’s » dont c’est la spécialité ou encore aux Apothicaires ou au Food Traboule (pour les arancinis façon moussaka de la cheffe Tabata Mey). Lancez-vous aussi chez vous, je vous recommande le super livre de Déborah Dupont-Daguet et Géraldine Martens, chez First, « les boulettes de nos rêves ». On y trouve des recettes, entre autres, de boulettes au veau à la crème et au cidre ; de poireaux-mozzarella ou de keftas-pommes de terre). Et si vous voulez carrément manger celui de Joey, en regardant Friends : le livre des recettes cultes de la série est sorti chez Mana Books !

Charlotte Langrand

Charlotte Langrand

Journaliste au Journal du Dimanche (JDD) rubriques Gastronomie-Cuisine, santé-bien-être

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page